Afficher un message
non lus
  (#10)
Marie-fleur
Déluré(e)
 
Avatar de Marie-fleur
 
Statut: Déconnecté
Messages: 687
Remercié: 791 fois, 469 msg
Inscription: mars 2014
Par défaut 20/01/2019, 21:19

J'ai répondu en mauve au travers du texte.

Citation:
Envoyé par Azana Voir le message

D’un autre côté, depuis janvier 2019, les employés ont droit à 2 congés famille supplémentaires.

En fait, ce n'est pas 2 congés familial de plus, c'est seulement que 2 des premier utilisés de l'année sont payés si ça fait plus de 3 mois qu'on travaille pour le même employeur. Mais il faut que ce soit pour des vrais raisons et qu'on ait pas pu s'arranger autrement je crois. On m'a dit que certains employeurs demandent parfois des preuves, surtout pour les parents qui s'arrangeaient autrement habituellement.

Quel parent n’a jamais pris une journée de congé spontanément pour faire une activité spéciale avec son enfant? En tout cas, mon mari et moi l’avons fait plus d’une fois!

Quelque chose d'agréable en effet, mais pas aussi facile à faire pour tous. Plusieurs employeurs ou collègues ne comprennent vraiment pas les familles. Certains envie même parfois leur conditions d'aujourd'hui au lieu d'être contents pour les familles maintenant

En réalité, dans les émissions de Cailloux, je pense que l’enfant a des limites et qu’il est encadré avec bienvaillance. Je n’ai jamais compris pourquoi on se servait souvent de cette émission pour parler des «*enfants-roi*».

Nous avons tous notre définition de ce qu'est la bienvaillance et les émissions de cailloux ne conviennent pas à tout le monde. ça fait trop longtemps que je ne les ai pas écouté pour me rappeler de tout... nous les avions bannis car ça ne nous convenait pas.

Pourquoi un parent doux de nature devra «*exploser*» un moment donné?

C'est sûr que ce n'est pas une nécessité, je ne crois pas avoir lu ça dans l'article que c'était une nécessité.

Parler fermement à un enfant n’exclu pas la possibilité de le faire en douceur.

Je ne dis pas le contraire


En revanche, je peux vous dire par expérience qu’un parent qui s’est levé en retard le matin et qui emmène l’enfant stressé à la garderie ne lui rend pas du tout service. Ce n’est pas la faute de l’enfant si le parent doit «*rusher*» le matin.

Ce n'est pas la faute à l'enfant en effet, mais l'enfant apprend que ses parents ne sont pas parfait, qu'ils ont des sentiments tout comme les autres personnes qu'ils rencontreront en auront aussi. D'ailleurs, à l'école ils ont aussi des délais à respecter. Ils en auront toutes leurs vie. C'est sûr qu'un parent qui se lève en retard, ne rend pas service déjà en partant. Mais il ne fait pas de mal en vivant ses sentiments en parlant en 'je" tout en étant tout simplement un humain qui n'est pas parfait.
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Marie-fleur pour ce message: