Afficher un message
non lus
  (#20)
Azana
Accro
 
Avatar de Azana
 
Statut: Déconnecté
Messages: 7 072
Remercié: 8 868 fois, 4 517 msg
Inscription: août 2011
Par défaut 26/10/2019, 04:42

Merci Tipoussin de remettre les pendules à l’heure. Je trouve en effet qu’il y a beaucoup d’extrapolations et j’ajoute de mépris envers les services de garde en milieu familial.

Toutes celles qui me connaissent ici savent que je suis une ancienne intervenante sociale à l’application des mesures à la DPJ et que j’ai eu un service de garde en milieu familial pendant 9 ans. Donc, en connaissance de cause, je peux affirmer qu’un milieu familial ne fait pas juste «*garder des enfants*». La personne qui a écrit ça parle pour ne rien dire et commence vraiment à m’agacer. Et même si le service de garde en milieu familial n’est pas affilié à un BC, la responsable n’est pas sans ressource. Elle est capable de s’informer auprès des ressources de la communauté et de travailler avec la famille pour le mieux-être des enfants.

Effectivement, la petite en question a des comportements agressifs. Mais on n’en sait pas plus. Ni sur les interventions faites de la part des éducatrices ni sur l’environnement familial et social de cette enfant. Et je répète ce que j’ai déjà dit dans un autre message; dans un milieu familial digne de ce nom, les parents se connaissent entre eux. Ce genre de situation ne dure généralement pas longtemps puisque tout le monde prend part à l’intervention et il y a un respect mutuel qui s’installe entre les différents acteurs.

Si la responsable du service pense qu’un enfant peut être victime de négligence, d’abus ou qu’elle remarque que des comportements sont inquiétants, elle sait à qui s’adresser. Ce n’est pas juste une gardienne ignare.

Dans la situation qui nous est présentée, tout ce qu’on sait, c’est qu’une maman s’inquiète pour sa fille dans un milieu de garde et qu’elle ne semble pas satisfaite des interventions. Par ailleurs, le milieu de garde n’a pas à dévoiler le plan d’intervention ou les actions prises pour aider l’enfant d’une autre famille qui présente des comportements agressifs, à moins que les parents eux-mêmes en parlent entre eux. L’enfant et la famille en question ont droit à leur intimité.

L’enfant qui présente de l’agressivité est peut-être tout à fait normal ou au contraire, a peut-être besoin de l'intervention de la DPJ. La seule chose possible en cas de doute est de signaler la situation à la DPJ.

Commencer à dire qu’un enfant de 2 ans peut se faire tuer par un autre enfant de 2 ans est surréaliste. Revenons sur terre un peu.

Dernière modification par Azana 26/10/2019 à 04:47.
   
Réponse avec citation
Les 2 utilisateurs ci-dessous ont remercié Azana pour ce message: