32k
Garderies à Montréal ou au QuébecDaycare and childcare providers in Canada

Contrôle du forum
S'inscrire FAQ Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus
Précédent   Ma Garderie - Forum > Hors-sujet > De tout et de rien
De tout et de rien Pour discuter de tout autre sujet.

Annonces importantes
Bienvenue sur le forum de Ma Garderie, une communauté de plus de 30 000 membres, composée principalement de parents et de responsables de services de garde.

Vous parcourez actuellement notre forum en tant qu'invité, ce qui vous permettra de lire les discussions entre parents et responsables de garderies. Pour obtenir un accès complet au forum, vous devrez vous inscrire. L'inscription au forum est simple et gratuite et permet:
  • De participer aux 45,000 discussions répertoriées sur le forum.
  • De créer de nouvelles discussions pour poser vos propres questions.
  • D'effectuer facilement des recherches parmi les 480,000 messages archivés.
  • De contacter chacun des utilisateurs du forum, directement, par messagerie privée.
  • De discuter en direct avec les utilisateurs du forum, dans notre salle de chat
  • De participer à nos concours...
Alors, n'hésitez pas à vous joindre à nous dès maintenant !

PS: Notez que l'inscription au forum est indépendante des comptes des responsables de services de garde. Ainsi, si vous souhaitez seulement annoncer vos places disponibles, nous vous invitons à vous inscrire ici, et non sur le forum.
Réponse
Outils de la discussion Modes d'affichage
Mon papa
non lus
  (#1)
Calico77
Indomptable
 
Avatar de Calico77
 
Statut: Déconnecté
Messages: 2 815
Remercié: 3 371 fois, 1 592 msg
Inscription: mars 2012
Localisation: Laurentides
Par défaut Mon papa - 15/06/2013, 08:43

Sur un ton plus léger...(presque!)

Voici un texte que j'ai écris il y a quelques temps et que je partage pour la fête des pères.

Mon papa

Petite, tu étais mon idole, mon héro. Je voulais me marier avec toi. Tu étais si grand ! Tu ne jouais pas avec moi, tu ne m'habillais pas, ne me coiffais pas. Tu ne me traitais pas de princesse, ne me disais pas de mots tendre et tu ne me faisais pas trop de calins. Mais, tu m'amenais avec toi au parc, ou chez McDo en vélo pour manger un sundae. Tu me montrais toutes cortes de choses, m'apprenait tout. Avec toi, je me sentais importante car tu répondais à toutes mes questions par des vraiens réponses. Tu m'as donné l'amour de l'art et des mots. Tu m'as donné envie d'apprendre, d'étudier, de connaître. Tu m'as transmis ton don artistique. Oui, tu critiquais mes dessins, te moquais parfois, ce n'étais jamais parfais, jamais assez beau. A cause ou grâce à ça, je me suis surpassé pour te plaire.

un jour tu es resté pantois devant une de mes oeuvres, tu as juste dis : c'est très bien. J'étais folle de joie. Je t'avais impressionné, moi ! Tu étais fier, ça paraissait.

tu étais un papa sévère. Les règles étaient strictes. Je n'aimais pas que tu sois fâché contre moi, alors je faisais de mon mieux. Tu as été élevé par un papa strict toi aussi. Quand tu étais petit, vous étiez presque pauvre. Vous ne faisiez pas les difficile sur la nourriture. Comme vous étiéz nombreux dans une maison petite, la discipline était importante. C'était comme ça à l'époque, dans les années 50. Tu en as gardé de l'insécurité. Les seuls outils que tu avais pour nous élever, c'était les valeurs que t'avaient transmises tes parents.

Je t'en ai souvent voulu. A l'adolescence, je me suis rébellé. On ne pouvait pas être dans la même pièce sans se prendre àla gorge (figuré, hein!). La dernière claque sur la cuisse, je te l'ai remise au visage. Tu es devenu tout rouge, tu n'as pas dis un mot. On ne s'est pas parlé pendant des jours. J'avais 19 ans. Ma mère, au désespoir, n'y pouvait rien. Puis, chose incroyable, tu t'es excusé. Excusé de m'avoir tappé, excusé de t'être emporté. Tu t,es montré vulnérable, toi, mon roc, mon papa dur et inflexible, tu pleurais. On s'est pardonné mutuellement.

Quand je suis partie de la maison, tu as fait l'homme fort qui ne pleure jamais, tu as joué l'insensible, mais je savais que tu étais nerveux et triste et inquiet. Je vieillissais, je te comprenais mieux, je réalisais enfin qu'on se ressemblait tellement que ça faisais des frictions. Mais là, j'aurais voulu rester ta petite fille, revenir à la maison !

A mon mariage, tu n'aimais pas l'élu de mon coeur mais tu m'as soutenu et tu m'as donné le bras, ému. tu n'as jamais remis en question mes choix, avant ou après. Jamais. Tu m'as toujours soutenu. Toujours. Même après, même au divorce, même avec tout ce qui s'est passé. Tu m'as vu démolie, à terre et jamais tu ne m'a critiqué ou dis : Je te l'avais dit. Tu m'as relevée. Avec ton sens de l'humaur un peu caustique, tu m'as fait sourire. Malgré ta perpétuelle insécurité financière, tu m'as aidée avec mon loyer, mes dettes. Tu m'as remise sur pied, sans te plaindre, sans jamais me laisser croire que j'étais un fardeau.

tu en as vécu de dures par la suite, mais tu t'es toujours relevé, toi aussi. C'est toi qui m'a appris qu'on se relève toujours, peu importe les coup durs de la vie. J'ai vu que malgré tes faiblesses, tu étais fort. le plus fort, c'est mon père !

Puis, à la naissance de mon fils, tu es venu me voir à l'hôpital, avec des fleurs, tu as pleuré. Tu étais fier, ça se voyait ! J'étais fière moi aussi. Fière de voir que mon papa, avec le temps, laissait voir ses émotions, acceptait la tendresse, montrait tout son amour.

Aujourd'hui, je sais tout ce que je te dois. L'intelligence, le goût d'apprendre, le dessin et la peinture, l'humour, la force mentale, la faculté de surmonter les épreuves, la valeur de l'argent et du travail, l'honnêteté, la confiance, le respect, l'engagement, l'amour de la famille.

Papa, tu es toujours mon idole et mon héro. Je t'aime

Ta petite fille
   
Réponse avec citation
Les 9 utilisateurs ci-dessous ont remercié Calico77 pour ce message:
Liens sponsorisés
non lus
  (#2)
Rita
Indomptable
 
Statut: Déconnecté
Messages: 1 215
Remercié: 206 fois, 147 msg
Inscription: avril 2008
Par défaut 15/06/2013, 10:35

quel beau texte touchant et plein d'amour
   
Réponse avec citation
Les 2 utilisateurs ci-dessous ont remercié Rita pour ce message:
non lus
  (#3)
ptitebibite
Indomptable
 
Statut: Déconnecté
Messages: 1 751
Remercié: 2 074 fois, 1 049 msg
Inscription: mars 2013
Par défaut 15/06/2013, 11:23

C'est vraiment très beau. Tu en as de la chance d'être proche de ton père comme ça.


ptitebibite
   
Réponse avec citation
Les 2 utilisateurs ci-dessous ont remercié ptitebibite pour ce message:
non lus
  (#4)
YING YANG
Accro
 
Statut: Déconnecté
Messages: 5 288
Remercié: 5 303 fois, 2 657 msg
Inscription: septembre 2012
Par défaut 15/06/2013, 11:27

Bonjour Calico77
Pas trop souvent ok
Je suis contente pour toi que tu es ces souvenirs en mémoire.
Je trouve ta façon de l,exprimer superbe.
Par contre pour ma part j,en veux un papa comme ça.
Bonne journée et merci pour le partage
Citation:
Envoyé par Calico77 Voir le message
Sur un ton plus léger...(presque!)

Voici un texte que j'ai écris il y a quelques temps et que je partage pour la fête des pères.

Mon papa

Petite, tu étais mon idole, mon héro. Je voulais me marier avec toi. Tu étais si grand ! Tu ne jouais pas avec moi, tu ne m'habillais pas, ne me coiffais pas. Tu ne me traitais pas de princesse, ne me disais pas de mots tendre et tu ne me faisais pas trop de calins. Mais, tu m'amenais avec toi au parc, ou chez McDo en vélo pour manger un sundae. Tu me montrais toutes cortes de choses, m'apprenait tout. Avec toi, je me sentais importante car tu répondais à toutes mes questions par des vraiens réponses. Tu m'as donné l'amour de l'art et des mots. Tu m'as donné envie d'apprendre, d'étudier, de connaître. Tu m'as transmis ton don artistique. Oui, tu critiquais mes dessins, te moquais parfois, ce n'étais jamais parfais, jamais assez beau. A cause ou grâce à ça, je me suis surpassé pour te plaire.

un jour tu es resté pantois devant une de mes oeuvres, tu as juste dis : c'est très bien. J'étais folle de joie. Je t'avais impressionné, moi ! Tu étais fier, ça paraissait.

tu étais un papa sévère. Les règles étaient strictes. Je n'aimais pas que tu sois fâché contre moi, alors je faisais de mon mieux. Tu as été élevé par un papa strict toi aussi. Quand tu étais petit, vous étiez presque pauvre. Vous ne faisiez pas les difficile sur la nourriture. Comme vous étiéz nombreux dans une maison petite, la discipline était importante. C'était comme ça à l'époque, dans les années 50. Tu en as gardé de l'insécurité. Les seuls outils que tu avais pour nous élever, c'était les valeurs que t'avaient transmises tes parents.

Je t'en ai souvent voulu. A l'adolescence, je me suis rébellé. On ne pouvait pas être dans la même pièce sans se prendre àla gorge (figuré, hein!). La dernière claque sur la cuisse, je te l'ai remise au visage. Tu es devenu tout rouge, tu n'as pas dis un mot. On ne s'est pas parlé pendant des jours. J'avais 19 ans. Ma mère, au désespoir, n'y pouvait rien. Puis, chose incroyable, tu t'es excusé. Excusé de m'avoir tappé, excusé de t'être emporté. Tu t,es montré vulnérable, toi, mon roc, mon papa dur et inflexible, tu pleurais. On s'est pardonné mutuellement.

Quand je suis partie de la maison, tu as fait l'homme fort qui ne pleure jamais, tu as joué l'insensible, mais je savais que tu étais nerveux et triste et inquiet. Je vieillissais, je te comprenais mieux, je réalisais enfin qu'on se ressemblait tellement que ça faisais des frictions. Mais là, j'aurais voulu rester ta petite fille, revenir à la maison !

A mon mariage, tu n'aimais pas l'élu de mon coeur mais tu m'as soutenu et tu m'as donné le bras, ému. tu n'as jamais remis en question mes choix, avant ou après. Jamais. Tu m'as toujours soutenu. Toujours. Même après, même au divorce, même avec tout ce qui s'est passé. Tu m'as vu démolie, à terre et jamais tu ne m'a critiqué ou dis : Je te l'avais dit. Tu m'as relevée. Avec ton sens de l'humaur un peu caustique, tu m'as fait sourire. Malgré ta perpétuelle insécurité financière, tu m'as aidée avec mon loyer, mes dettes. Tu m'as remise sur pied, sans te plaindre, sans jamais me laisser croire que j'étais un fardeau.

tu en as vécu de dures par la suite, mais tu t'es toujours relevé, toi aussi. C'est toi qui m'a appris qu'on se relève toujours, peu importe les coup durs de la vie. J'ai vu que malgré tes faiblesses, tu étais fort. le plus fort, c'est mon père !

Puis, à la naissance de mon fils, tu es venu me voir à l'hôpital, avec des fleurs, tu as pleuré. Tu étais fier, ça se voyait ! J'étais fière moi aussi. Fière de voir que mon papa, avec le temps, laissait voir ses émotions, acceptait la tendresse, montrait tout son amour.

Aujourd'hui, je sais tout ce que je te dois. L'intelligence, le goût d'apprendre, le dessin et la peinture, l'humour, la force mentale, la faculté de surmonter les épreuves, la valeur de l'argent et du travail, l'honnêteté, la confiance, le respect, l'engagement, l'amour de la famille.

Papa, tu es toujours mon idole et mon héro. Je t'aime

Ta petite fille


Je demande que tout les enfants petits et grands sur terre vivent dans un monde où règne la paix globale , où l'amour inconditionnelle dans toute sa splendeur éclate de beauté.
Je demande que tout les enfants sur terre mangent à leur faim avec des aliments sains pour le corps et l'esprit.Auteure inconnue
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié YING YANG pour ce message:
non lus
  (#5)
guyloue
Extraverti(e)
 
Statut: Déconnecté
Messages: 309
Remercié: 220 fois, 153 msg
Inscription: mai 2009
Par défaut 15/06/2013, 21:17

très beau message d`amour à ton père
tu en a de la chance

moi je m`ennuie du mien,
il nous a quitté beaucoup trop tôt.
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié guyloue pour ce message:
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Papa un peu bizarre... Achooboudin Expériences avec les parents 37 05/04/2012 18:02
Préfère papa :( mamancl123 Parents au quotidien 14 08/05/2011 18:47
C'est mon PAPA ! Caroline S. Garderie au quotidien 3 03/05/2011 12:19
Petit garçon de 3 1/2ans en crise lorsque papa s'en va! Que faire et dire à papa? marie1832 Soins des enfants 1 16/06/2010 17:18
Non papa... melpouw Parents au quotidien 6 14/05/2009 09:11

Édité par : vBulletin® version 3.6.12
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #13 par l'association vBulletin francophone
vBulletin Skin developed by: vBStyles.com


Quelques conseils...

N'oubliez pas de toujours vous assurer de la qualité du service de garde retenu et n'hésitez pas à lui demander des références car nous ne pouvons vérifier les dires de chaque garderie.

Nouveau !

Service de notification personnalisée qui vous contacte lorsqu’une place disponible répondant à vos critères apparaît sur Ma Garderie.

Inscrivez-vous!
Votre partenaire
de recherche de places en garderie