32k
Garderies à Montréal ou au QuébecDaycare and childcare providers in Canada

Contrôle du forum
S'inscrire FAQ Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus
Précédent   Ma Garderie - Forum > Accueil > Présentation des membres
Présentation des membres Un petit mot sur vous pour mieux vous connaitre.

Annonces importantes
Bienvenue sur le forum de Ma Garderie, une communauté de plus de 30 000 membres, composée principalement de parents et de responsables de services de garde.

Vous parcourez actuellement notre forum en tant qu'invité, ce qui vous permettra de lire les discussions entre parents et responsables de garderies. Pour obtenir un accès complet au forum, vous devrez vous inscrire. L'inscription au forum est simple et gratuite et permet:
  • De participer aux 45,000 discussions répertoriées sur le forum.
  • De créer de nouvelles discussions pour poser vos propres questions.
  • D'effectuer facilement des recherches parmi les 480,000 messages archivés.
  • De contacter chacun des utilisateurs du forum, directement, par messagerie privée.
  • De discuter en direct avec les utilisateurs du forum, dans notre salle de chat
  • De participer à nos concours...
Alors, n'hésitez pas à vous joindre à nous dès maintenant !

PS: Notez que l'inscription au forum est indépendante des comptes des responsables de services de garde. Ainsi, si vous souhaitez seulement annoncer vos places disponibles, nous vous invitons à vous inscrire ici, et non sur le forum.
Réponse
Outils de la discussion Modes d'affichage
Bonjour la communauté
non lus
  (#1)
Michou2013
Timide
 
Statut: Déconnecté
Messages: 7
Remercié: 3 fois, 3 msg
Inscription: mai 2015
Par défaut Bonjour la communauté - 19/05/2015, 18:32

Bonjour à toutes! Heureuse de faire partir de la communauté des personne qui travaillent pour la petite enfance.
Je me présente; Michelle , une jeune maman entrepreneure de la rive-sud de Montréal.
Avec une amie qui est nutritionniste, nous avons décidé d'ouvrir le premier traiteur bio pour les garderies en milieu familiale et en installations.
Ce projet nous tient beaucoup à coeur car nous sommes très concernées par l'alimentaion de nos petits.
Voilà c'est un peu moi.
J'aimerais si possible avoir votre point de vue sur le sujet.
Le coût serait à 7.5+taxes par repas incluant les deux colations et la portion de l'éducatrice en plus d'un gateau de fête pour chaque enfant.
Vos avis serons très apprécié. Merci à toutes d'avance.

Dernière modification par Michou2013 19/05/2015 à 21:07.
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Michou2013 pour ce message:
Liens sponsorisés
non lus
  (#2)
ecolorigolo
Invité
 
Statut:
Messages: n/a
Par défaut 19/05/2015, 19:49

Je veux pas étre plate, mais des traiteurs bio pour sg ou cpe j'en aie déjà vue
Mais c'est quand même un très beau projet! Par contre pour vous démarquer, pourquoi ne pas offrir un service de traiteur qui cuisine local. Je crois que les gens commence à vouloir davantage des produits d'ici, cuisiné ici. Pcq manger bio à l'année, j'ai des réserves....manger des produits bio en plein mois d'hiver, donc qui viennent de l'autre bout de la planète, perso j'en vois finalement pas les avantages ni pour moi, ni pour la planète.

Bonne chance!
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié pour ce message:
non lus
  (#3)
Michou2013
Timide
 
Statut: Déconnecté
Messages: 7
Remercié: 3 fois, 3 msg
Inscription: mai 2015
Par défaut 19/05/2015, 21:05

Merci pour ta reponse! Je ne la trouve pas plate du tout bien au contraire!
Nous avons dejà pris contact avec des producteurs locaux d'ici pour les fruits et legumes de saison, de même que pour la viande. Mais comme tu le dis si bien, impossible de manger bio toute l'année icite avec l'hiver; alors nos fournisseurs grossistes nous fournirrons les produits bio venant d'ailleurs ; peut-être ne vois tu pas l'impact pour la planète mais celle pour la santé et d'offrir de l'alimentation la plus saine possible aux petits , nous la voyons très bien, on ne peut malheureusement pas avoir tjrs le beurre ainsi que l'argent du beurre , nous priorisons la santé avant tout. Si c'était possible pour nous de nous fournir ici à l'année longue on l'aurait fait avec grand plaisir.
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Michou2013 pour ce message:
non lus
  (#4)
ecolorigolo
Invité
 
Statut:
Messages: n/a
Par défaut 20/05/2015, 05:49

cuisiner local a l'année au Québec c'est possible je dirais à près de 90%... et plus j'y pense et je me dis que de le faire bio est aussi possible, faut seulement étre organisé un peu plus.
Mais bon, c'est ma façon a moi de voir les choses
Pcq manger des fraises bio en plein mois de janvier qui viennent d'une terre défriché du chili...hum.... ils ne mangeront pas de pesticides ou autre produit mais respireront des tonnes de co2 provennant du pot d'échapement des camoins. Et puis, je connais un trucker, et depuis que je connais la façon de faire pour rapporter les fruits et légumes ici, il est plus que clair que quand ils arrivent ici, il ne reste que très peu de vitamines dedans, si on considèrent qu'ils ont été ceuillis des fois plusieurs semaines avant d'arriver en magasin.
Je veux aussi ajouter que les normes bio des autres pays ne sont pas les mêmes que celle au Canada, donc bio oui, mais jusqu'à quel point...on ne le saura jamais!

Bonne chance dans ton projet!
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié pour ce message:
non lus
  (#5)
Azana
Accro
 
Avatar de Azana
 
Statut: Déconnecté
Messages: 6 958
Remercié: 8 772 fois, 4 447 msg
Inscription: août 2011
Par défaut 20/05/2015, 12:19

Je dois me confesser, j'achète plus de produits non-bio que de produits bio... Faute de temps pour bien choisir et bien magasiner... Mais, si j'avais à choisir un traiteur, mon premier choix se tournerait vers le bio! J'ai commencé à lire le livre de Laure Waridel concernant l'alimentation bio... voici en gros, ce qu'elle pense des aliments bio.

LAURE WARIDEL
Auteure du livre «L'Envers de l'assiette», Mme Waridel réagit à l'opinion de Sylvain Charlebois intitulée «Les mythes du bio», qui a été publiée samedi dernier.
La Presse
Dans son texte, Sylvain Charlebois prétend nous éclairer sur « les risques factuels liés à la consommation biologique d'aujourd'hui ». Ayant mené des recherches sur le sujet, je me sens le devoir de rappeler certains faits.

Contrairement à ce que M. Charlebois prétend, de nombreuses études scientifiques démontrent les avantages de choix alimentaires biologiques. Le principal étant l'absence (ou la quasi-absence) de résidus de pesticides dans les aliments. Il est intellectuellement malhonnête de considérer les pesticides chimiques et naturels sans distinction. Même parmi les pesticides chimiques, leurs effets sur la santé humaine et sur l'environnement varient largement. Si certains se dégradent après un certain temps au contact de l'air, de la lumière et de l'eau, d'autres persistent dans l'environnement pendant plusieurs générations. C'est le cas du DDT (encore utilisé sur des aliments que l'on importe) ainsi que des organochlorés et organophosphorés.

Une étude publiée en 2010 dans le magazine scientifique Pediatrics soutient que les enfants exposés à des concentrations importantes de pesticides organophosphorés dans leur alimentation doublent leur risque de souffrir de troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). L'étude a été menée auprès de 1139 enfants de 8 à 15 ans. Selon l'Académie américaine des sciences, la principale source d'exposition des enfants aux pesticides est l'alimentation. Elle peut donc être en grande partie évitée en optant pour une alimentation biologique, comme le démontre à son tour une étude publiée dans le Environmental Health Perspective.

Dans le cadre de cette recherche, des scientifiques ont mesuré les résidus de pesticides organophosphorés présents dans l'urine d'enfants américains âgés de 3 à 11 ans. Lorsque les enfants étaient nourris avec des aliments conventionnels, des résidus de pesticides étaient « détectables » dans 91% des échantillons d'urine. Cinq jours après que ces enfants soient passés à une alimentation principalement biologique, les résidus de pesticides dans leur urine s'avéraient « non détectables » ou « quasi non détectables ». Manger bio fait donc une différence.

L'Environmental Protection Agency reconnaît que 112 types de pesticides enregistrés aux États-Unis sont identifiés comme étant cancérigènes ou susceptibles de l'être. Des liens sont établis entre la présence de pesticides dans l'environnement et l'augmentation des risques de cancers du cerveau, du sein, de l'estomac, de la prostate et des testicules, ainsi que de leucémie infantile. Plusieurs pesticides chimiques sont d'importants perturbateurs endocriniens. Jouant sur nos hormones, ils peuvent provoquer des effets en cascade sur notre système immunitaire (allergies), notre système reproducteur (troubles de la fertilité), mais aussi sur notre humeur et même nos facultés intellectuelles.


À la lumière de ces études, et pour de nombreuses autres raisons sociales, environnementales et économiques, il apparaît urgent de limiter l'utilisation des pesticides. Cette responsabilité ne peut pas reposer uniquement sur les épaules de quelques consommateurs mieux informés ou ayant les moyens d'acheter bio. Elle implique des choix de société qui doivent être éclairés par des études entièrement indépendantes de l'industrie. La création d'alternatives au modèle industriel dominant est devenue incontournable.

Voilà qui a de quoi déplaire aux cinq plus grandes compagnies agrochimiques - Syngenta, Monsanto, Bayer, BASF, et DuPont - qui, l'année dernière, ont versé plus de 780 000 $ à l'Université de Guelph, où M. Charlebois est vice-doyen.

Quant à l'argument concernant la salubrité, il va sans dire qu'il est essentiel de prendre soin des aliments, qu'ils soient bios ou non. Veiller à leur fraîcheur, leur nettoyage et leur réfrigération est une règle d'usage qui doit prévaloir pour tous les aliments. Il est évident que des aliments exempts de pesticides et d'agents de conservation chimiques ne peuvent pas demeurer sur les tablettes aussi longtemps que des produits industriels. C'est le gros bon sens !

En lisant Sylvain Charlebois, j'ai trouvé qu'il y avait de la fumée dans l'air, comme au temps des débats entourant les impacts de la cigarette...
   
Réponse avec citation
non lus
  (#6)
Azana
Accro
 
Avatar de Azana
 
Statut: Déconnecté
Messages: 6 958
Remercié: 8 772 fois, 4 447 msg
Inscription: août 2011
Par défaut 20/05/2015, 12:51

Je voulais ajouter; manger bio ET local est souhaitable. Mais il ne faut pas être plus catholique que le pape!... En hiver, quand j'ai envie de manger des fraises ou des fruits exotiques, je préfère en avoir des frais plutôt qu'en pot! Et entre une orange bio ou une autre, mieux vaut choisir la bio!
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Azana pour ce message:
non lus
  (#7)
ecolorigolo
Invité
 
Statut:
Messages: n/a
Par défaut 20/05/2015, 12:58

Citation:
Envoyé par Amulette Voir le message
Je voulais ajouter; manger bio ET local est souhaitable. Mais il ne faut pas être plus catholique que le pape!... En hiver, quand j'ai envie de manger des fraises ou des fruits exotiques, je préfère en avoir des frais plutôt qu'en pot! Et entre une orange bio ou une autre, mieux vaut choisir la bio!
ah! come on!! J'essaie pas d'étre plus catholique que le pape, je veux juste proposer ou montrer qu'il y a d'autre façon de faire.... ton orange bio, tu a raison de l'acheter bio pcq de toute façon sa pousse pas ici!! des fraises fraiche au mois de janvier bio ou pas ben sont dégeut, alors je préfère mes fraises congelé de l'ile d'orléan pour cuisiner pcq non je n'achète pas de fruits\légumes en pot!
Je suis pas contre le bio au contraire, je trouve cela très bien pour ce qui est pas possible de produire ici, ensuite je vais y aller pour le bio-local si possible, sinon pour le local et ensuite le bio importé.
   
Réponse avec citation
non lus
  (#8)
Azana
Accro
 
Avatar de Azana
 
Statut: Déconnecté
Messages: 6 958
Remercié: 8 772 fois, 4 447 msg
Inscription: août 2011
Par défaut 20/05/2015, 13:04

Une femme qui a été enceinte quelques fois durant l'hiver préfère des fraises congelées aux fraises fraîches? Hahaha! Pas moi!

Les fraises de l'île d'Orléans ont ce petit quelque chose de plus, mais elles sont loin d'être exemptes de pesticide! Ils sont rares les producteurs bio! En fait, je crois qu'ils n'existent pas! Enfin. Tu comprends où je veux en venir!

Je voulais ajouter qu'il y a un projet pilote pour tenter de contrer les effets négatifs de la production agricole industrielle à l'Ile d'Orléan. Voici un extrait des raisons invoquées pour ce projet:

"D’autre part l’île d’Orléans souffre énormément des effets négatifs d’une agriculture non respectueuse de l’environnement qu’elle soit à petite ou grande échelle ou bien industrielle. En effet les pratiques agricoles actuelles contribuent entre autres effets négatifs à la contamination importante d’un grand nombre de puits d’eau potable (présence notable de nitrates) des citoyennes et citoyens de l’île."

Dernière modification par Azana 20/05/2015 à 13:27. Motif: Ajout
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Azana pour ce message:
non lus
  (#9)
Michou2013
Timide
 
Statut: Déconnecté
Messages: 7
Remercié: 3 fois, 3 msg
Inscription: mai 2015
Par défaut 20/05/2015, 17:43

Merci les filles pour votre apport cela renforce notre choix de nous tourner vers le bio. Par contre si vous avez apprécié l'idée , vous ne mentionné rien quant au prix. Pensez-vous que le 7,5$ fait du sens? Comme je l'ai mentionné dans le message précédent, cela inclut les deux colations, de même que le repas complet crudité, plat et dessert, la portion de l'éducatrice , le gateau de fête pour chaque enfant, et pour celles dans Brossard , notre place d'affaire livré gratuitement.?
J'apprécierais votre avis là-dessus. Merci
   
Réponse avec citation
non lus
  (#10)
Azana
Accro
 
Avatar de Azana
 
Statut: Déconnecté
Messages: 6 958
Remercié: 8 772 fois, 4 447 msg
Inscription: août 2011
Par défaut 20/05/2015, 19:37

Je ne sais pas, puisque je ne fais pas affaire avec un traiteur. Mais de façon générale, le bio est entre 20 et 30% plus cher que le "non bio". Est-ce que ça représente à peu près la même chose si vous comparez avec vos concurrents? De plus, comment pouvez-vous certifier que vos produits sont bel et bien bio à 100%?
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Azana pour ce message:
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Bonjour fenrirsan Présentation des membres 5 04/10/2011 07:59
Bonjour!! kaubie Présentation des membres 0 20/09/2011 22:50
Bonjour , Jasmine-Aladin Présentation des membres 0 19/09/2011 14:21
Bonjour mamivie Présentation des membres 3 18/09/2011 20:47
Bonjour dorita1017 Présentation des membres 2 11/08/2011 19:08

Édité par : vBulletin® version 3.6.12
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #13 par l'association vBulletin francophone
vBulletin Skin developed by: vBStyles.com


Quelques conseils...

N'oubliez pas de toujours vous assurer de la qualité du service de garde retenu et n'hésitez pas à lui demander des références car nous ne pouvons vérifier les dires de chaque garderie.
Mises à jour
Nous comptons sur les services de garde pour maintenir à jour les places offertes, mais pour pallier à des oublis, les places disponibles sont retirées après 45 jours.
Votre partenaire
de recherche de places en garderie