32k
Garderies à Montréal ou au QuébecDaycare and childcare providers in Canada

Contrôle du forum
S'inscrire FAQ Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus
Précédent   Ma Garderie - Forum > Parents > Expériences de parents avec les garderies
Expériences de parents avec les garderies Questions, problèmes, expériences avec les services de garde...

Annonces importantes
Bienvenue sur le forum de Ma Garderie, une communauté de plus de 30 000 membres, composée principalement de parents et de responsables de services de garde.

Vous parcourez actuellement notre forum en tant qu'invité, ce qui vous permettra de lire les discussions entre parents et responsables de garderies. Pour obtenir un accès complet au forum, vous devrez vous inscrire. L'inscription au forum est simple et gratuite et permet:
  • De participer aux 45,000 discussions répertoriées sur le forum.
  • De créer de nouvelles discussions pour poser vos propres questions.
  • D'effectuer facilement des recherches parmi les 480,000 messages archivés.
  • De contacter chacun des utilisateurs du forum, directement, par messagerie privée.
  • De discuter en direct avec les utilisateurs du forum, dans notre salle de chat
  • De participer à nos concours...
Alors, n'hésitez pas à vous joindre à nous dès maintenant !

PS: Notez que l'inscription au forum est indépendante des comptes des responsables de services de garde. Ainsi, si vous souhaitez seulement annoncer vos places disponibles, nous vous invitons à vous inscrire ici, et non sur le forum.
Réponse
Outils de la discussion Modes d'affichage
non lus
  (#101)
Josée24
Invité
 
Statut:
Messages: n/a
Par défaut 22/09/2011, 18:29

Citation:
Envoyé par Cathrin Voir le message
ma raison de laisser une job de gérante dans un magasin avec le salaire et tous les avantages sociaux.....pour rester avec mes enfants! cé la réponse facile!! mais si on creuse:
pcq y'avais pas de demande en CPE dans le temps, pcq mes enfants s'ennuiyaient de moi, pcq on avait pu de vie de famille a cause de mes horaires chargés, pcq mon plus jeune develloppait un manque d'attention pcq on avait peu de temps a lui consacrer...
ca fais de moi aujourd'hui...une maman rsg qui a vecu les deux coté de la médaille et qui tout en préparant les enfants( les miens et mes minis de gardo) a la vie de société...je peux me permettre de les laisser vivre leur vie d'enfant (calin, jeux libres, relax,...) tout est etant compréhensive aupres des parents et de leur choix de vie souvent effrené (ma vie d'avant).

cette raison est donc tant qu'a moi pleine de sagesse!

je peux toutefois comprendre julie39....si une nouvelle maman SANS expérience (ex d'un bébé de 8 mois) me dit s'ouvrir un mf....je tique un peu...je vais laisser sa chance...mais oui meme moi en tant que mere je surveillerais plus. Mais bon cé moi... et j'en connais dans cette situation qui ont plus que bien réussi...mais cé vrai que ca me tiquerais...peut-etre est-ce cela que julie a voulu exprimer????
Tu voie moi ici je suis julie39 (et c'est la seule chose dont je suis d'accord avec elle) tu a de très bonne raisons d'avoir ouvert ton milieu.. mais nul part je ne voie une passion des enfants je voie seulement que c'est pratique pour toi.. et moi ca c'est un turn off total dsl... par contre je ne dit pas que tu n'est pas une bonne rsg ne me lance pas de tomate
   
Réponse avec citation
non lus
  (#102)
mso
Extraverti(e)
 
Avatar de mso
 
Statut: Déconnecté
Messages: 466
Remercié: 180 fois, 83 msg
Inscription: décembre 2009
Par défaut 22/09/2011, 18:41

Ouf... le sujet a drôlement évolué!
Ce qui m'a accroché en lisant tout ce qui a été écrit depuis mon dernier message, c'est le nombre de RSG qui disent au papa "une bonne discussion s'impose avec ta RSG" et l'autre gang qui dit "que je vois un parents venir questionner l'attention ou les privilèges que j'accorde à mes enfants"... Ça fait réfléchir...
   
Réponse avec citation
Les 2 utilisateurs ci-dessous ont remercié mso pour ce message:
non lus
  (#103)
Cathrin
Déluré(e)
 
Statut: Déconnecté
Messages: 954
Remercié: 1 330 fois, 541 msg
Inscription: août 2008
Par défaut 22/09/2011, 19:13

je ne lancerai pas de tomates....mais question;

j'ai 4 enfants a moi (ma famillen'est pas fini) je me trouve assez passionné je me vois mal expliquer plus que ca que j'aime les enfants...les miens, les tiens, les siens...ca fais juste un plus gros party a la table hein??!!

consideres-tu que cé uniquement le diplome qui fais la passion?

dsl la gang...si ca commence a etre trop hors sujet on peut partir une autre disscussion...on entre en debat philosophique...en-t-k...j'aime bien cette disscus...ou en-t-k...je ffeel pour discuter et comprendre
   
Réponse avec citation
non lus
  (#104)
Josée24
Invité
 
Statut:
Messages: n/a
Par défaut 22/09/2011, 20:11

J'ai parler du diplome ou ? J'ai dit que c'est certain que valérie qui me dit qu'elle a un diplome et était éducatrice je peut faire 2+2 elle ADORE les enfants sinon elle ne serait pas éducatrice...

J'ai dit aussi que peut importe qui ouvrais sa garderie et mentionnait le fait qu'elle ADORAIT les enfants c'était parfait pour moi...

Oui j'ai dit que pour moi c'était idéale avoir un diplome mais j'ai aussi dit c'était non nécessaire Et ca c'est tout simplement parce que moi j'ai un diplome en éducation a l'enfance et malheureusement ou heureusement grace à ca je suis exigente dans les choses que j'ai appris sur le fonctionnement d'une garderie et le développement d'un enfant. Mais c'est pas du tout une exigence l'éducatrice de ma fille na aucun cours collégiale et je la trouve très bonne

Si tu m'aurait dit du début j'ai 4 enfants j'en veux d'autres j'adore ca ceux des autres aussi blabla je ne t'aurais pas du tout dit ce que j'ai dit plus haut ne sous estime pas l'importance de le mentionner même si ca semble évident... ma tante a 3 enfants en voulait un 4 eme pourtant elle n'aime pas vraiment s'occuper de ceux des autres D'ou le pk je trouve important que la rsg mentionne qu'elle adore s'occuper des enfants 2k c'est mon avis et l'amour des enfants c'est mon critère numéro 1 dans mes recherches je m'attend a ce qu'il soit dit vite de la part de l'éducatrice.

Dernière modification par Josée24 22/09/2011 à 20:15.
   
Réponse avec citation
non lus
  (#105)
maman et rsg
Déluré(e)
 
Statut: Déconnecté
Messages: 687
Remercié: 154 fois, 69 msg
Inscription: octobre 2009
Par défaut 22/09/2011, 21:55

Citation:
Envoyé par jdrock Voir le message
1-ma question s adressais au parent et non au rsg
2-aucune question n est stupide
3-c est drole de voir comment chaque rsg se déculpabilise d avoir ses enfants d'en leur maison. Cest un choix que vous avez faite d avoir une garderie a la maison, faut vivre avec les sacrifices.
4-le privilege n est pas de quoi <a mes yeux qui est bon dans la société, enfant, en 1 année le professeur etais le parent d un enfant dans ma classe et etais considéré comme les autres.
5- mon enfant 2 ans, elle ne réalise pas, c'est moi qui le voit et je me questionnais tous simplement comment les autres parent le vivre.
6-presque tous le monde qui ma répndue sont des rsg, la sieste est vers 1 hrs, pourquoi j'ai eu des réponses avant 1 hrs ??????
Au début je comprenais votre questionnement, je trouvais cette question légitime. mais avec une phrase comme celle en rouge, ben vous venez de perdre votre capital symphatie

donc d apres ce que vous dites, etant donné que J'AI FAIT LE CHOIX d,avoir une garderie à la maison, et bien mon enfant doit en payer le prix . je me vois mal dire à mon fiston:" chéri, c est fini les dodo ds ton lit tu vas dormir sur un matelas de garderie comme les autres et tu n iras plus jouer dans ta chambre ect..." et qd fiston me demandera "pourquoi je suis dans ma maison ?? "je lui repondrai quoi ? que j ai un parent frustré pcq mon fils à le privilège de passer sa petite enfance avec sa maman dans SA maison"

je pense monsieur que l on ne peut pas avoir le beurre et l argent du beurre, et s il y a des sacrifices à faire ce n est pas à NOS enfants de les vivre ils partagent deja énormément de choses, des choses bien plus importantes qu un lit dans une chambre , ils partagent leur maman. moi je pense mm que vous devriez remercié cet enfant d'être plus patient que vous !
donc en résumé si vous voulez un milieu de garde où vous etes sûrs que l educatrice n aura pas d enfant qui dorme dans sa chambre, optez pour l installation !! les garderies privées en installations poussent à chaque coin de rue et avec les frais de garde anticipés ça revient presque à la mm chose et vous ne piquerez plus de crise de jalousie.

je pense que vous sous estimez votre enfant, il est capable ou sera capable bientôt de comprendre que x est dans sa maison et que comme lui, ben il a parfois un mode de vie different du mode de vie de la garderie.

cette phrase me fâche terriblement: "Cest un choix que vous avez faite d avoir une garderie a la maison, faut vivre avec les sacrifices"
   
Réponse avec citation
Les 2 utilisateurs ci-dessous ont remercié maman et rsg pour ce message:
non lus
  (#106)
Cheri Gege
Déluré(e)
 
Avatar de Cheri Gege
 
Statut: Déconnecté
Messages: 546
Remercié: 439 fois, 243 msg
Inscription: juillet 2011
Localisation: Longueuil
Par défaut 23/09/2011, 03:05

Bon, vous allez me trouver dure et probablement que vous allez me lancer des tomates, mais je me range du côté jdrock.

Lorsque une personne prend la décision de devenir RSG, elle accepte de s'occuper d'un groupe d'enfants à part égal et avec les mêmes règles pour tous. Dans ce groupe d'enfants il peut y avoir les enfants de la RSG. Si les enfants de la RSG ont des privilèges, ça démontre du favoritisme et je trouve ça totalement injuste pour les autres enfants. De plus, la RSG en question manque totalement de crédibilité.

On s'entend qu'un parent qui prend le soin de choisir un service de garde, qu'il va payer en plus, pour son enfant s'attend à avoir un service hors pair parce qu'il confie à une RSG, qui souvent est une inconnue, ce qu'il a de plus précieux dans la vie. En théorie, le mandat d'une RSG c'est de prendre soin des enfants qui lui sont confiés mieux que si c'était les siens (c'est ma philosophie). Malheureusement, il n'y a pas place au favoritisme dans un service de garde autant qu'à l'école ou n'importe où ailleurs.

Avant de crier au scandale, mettez-vous dans les souliers des parents qui constate cela et demandez-vous si vous accepteriez ça si vous étiez à leur place? La justice à sa place partout et n'oubliez jamais que ce qui est bon pour minou est bon pour pitou.


Geneviève, Fière d'être la mère d'une grande fille de 14 ans et... d'un petit mini garçon qui est né le 20 août 2014.
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Cheri Gege pour ce message:
non lus
  (#107)
Maggyloo
Indomptable
 
Avatar de Maggyloo
 
Statut: Déconnecté
Messages: 1 795
Remercié: 2 003 fois, 885 msg
Inscription: juin 2011
Par défaut 23/09/2011, 04:36

À nos chères RSGs outrées, montées sur leurs Grand Chevaux drapées de leur grande dignité blessée :

Au pire si les questions des parents vous énarvent tant que ça, vous pouvez toujours éviter cette section du forum vous savez ! Encore une fois un parent qui pose une question et qui se fait descendre publiquement par quelques RSG outrées. Ça vient redondant à la fin ! Vous pouvez toujours répondre à vos consoeurs dans votre propre section si les parents manquent trop d'intelligence, de bon sens, de civilité à votre goût ! J'envoie mes salutations distinguées à vous, classe supérieure !


De retour à nos moutons, réponse pour papa :

Et bien on dirait que tu en as piquées une couple. Faut pas t'en faire, si tu lis la section parents, c'est souvent ça qui arrive... surtout aux p'tits nouveaux qui savent pas trop comment ça marche. Une chance qu'on est une gang d'adultes sinon on penserait qu'on est de retour dans la cour d'école, les vétérans qui s'acharnent sur le p'tit nouveau qui a dit quelque chose de travers

Toi qui disait que ta question s'adressait aux parents, il y a pas grand monde ici qui sont seulement ''juste parent''. C'est surtout des RSGs-mamans. J'imagine que tu sais maintenant pourquoi il n'y a pas grand parent maintenant pour te répondre.

Parce que ta question était même pas bête, insensée ou je sais pas quoi d'autre. Moi je la trouve parfaitement pertinente. Mais tu sais c'est difficile de juger pour nous qui ne sommes pas à ta place (ou celle de ton enfant). Tu dis dans ta question orginale qu'il est question de télé, de d'autres privilèges.... je pense personnellement qu'on ne peut pas s'attendre que les enfants de la RSG soient traités EXACTEMENT comme les autres enfants.

Je pense que c'est tout à fait légitime que l'enfant dorme dans son propre lit, qu'il joue dans sa chambre avec ses propres jouets qu'il ne partage pas (pas devant les autres par contre pour moi la ligne est là), qu'il aille rejoindre papa ou autre membre de la famille... pour la sieste c'est plus délicat, j'imagine que ça dépend de l'âge. Si les enfants sont du même âge et que un doit absolument dormir pendant que l'autre peut faire une activité autre que dormir, je trouve que c'est du favoritisme.

Bref comme tu as pu le lire dans les plusieurs réponses, le favoritisme est quelque chose d'assez abstrait et il y a plusieurs interprétation possible. Je pense que tu dois utiliser ton flair de papa, qu'est-ce que ta petite voix te dit ? Si tu sens vraiment que la RSG favorise un autre enfant au détriment du tien )et c'est pas grave si c'est le sien ou un autre ça s'est déjà vu, des enfants laissés pour contre au profit de d'autres enfants mieux-aimés, les petits chouchous bref), je pense que tu devrais regarder ailleurs parce qu'un enfant ne devrait jamais se sentir moins aimé, qu'on lui donne moins d'attention qu'un autre.

Mais il faut faire la part des choses car en milieu familial, si la RSG garde avec elle ses propres enfants, je pense que c'est certain qu'en tant que parents-utilisateurs on ne peut pas s'attendre à ce nos enfants vs leurs enfants, ce soit EXACTEMENT la même chose... car leurs enfants ont aussi des besoins et la balance est fragile pour ces mamans-RSGs.

N'empêche qu'il y a beaucoup de milieux où la RSG n'a pas ses enfants avec elle et effectivement il y a les installations et les CPE où c'est différent. Je te conseille d'explorer ces avenues, peut-être que ça conviendra mieux à ton enfant et toi en tant que parent.

Dernière modification par Maggyloo 23/09/2011 à 04:38.
   
Réponse avec citation
L'utilisateur ci-dessous a remercié Maggyloo pour ce message:
non lus
  (#108)
Chez Clodie
Accro
 
Avatar de Chez Clodie
 
Statut: Déconnecté
Messages: 5 760
Remercié: 1 601 fois, 929 msg
Inscription: septembre 2008
Localisation: Outaouais
Par défaut 23/09/2011, 05:38

Depuis hier, je lis les réactions et je me suis rappelé un texte qu'une personne ici m'a laissé et cela m'avait beaucoup aidé à mieux comprendre mes enfants dans mon SG. Par contre, en lisant les réponses des parents, ça ne rejoint pas vraiment ce que l'on conseil.

Je vous laisse le texte, ce qui serait bon de lire pour les parents aussi afin de comprendre un autre monde

Les articles de Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance


Maman et RSG: des enjeux, des défi
Je suis éducatrice en milieu familial, j'adore ma profession mais j'éprouve des difficultés avec mon enfant. Je suis réellement découragée de ses comportements agressifs envers les autres enfants. Je me demande si je devrais l'envoyer dans un autre milieu familial ou en CPE.

Je comprends votre désarroi ayant moi-même vécu l'expérience avec ma fille. Combien de fois me suis-je sentie divisée entre l'amour de ma propre fille qui tendait les bras pour un câlin et l'amour pour les enfants de mon groupe qui manifestaient eux aussi leur besoin d'être pris et sécurisés. Mon sentiment de compétence a été parfois ébranlé lorsque ma fille se montrait colérique aux yeux des parents.

Que se passe-t-il chez notre enfant lorsque nous travaillons auprès d'un groupe d'enfants auquel il est intégré? Pourquoi manifeste t-il des comportements dérangeants? Pourtant, il a l'opportunité de grandir dans un cadre sécurisant, chaleureux auprès de sa mère qui le stimule, l'encourage. Il a la chance de voir dans le regard de sa mère l'excitation, la joie devant ses premiers pas, ses premiers mots, la fierté devant ses prouesses, la tendresse de l'amour maternel. Grâce au contexte de groupe, il développe des habiletés sociales, il apprend à attendre, à partager, à demander, à négocier. Il développe de l'autonomie puisque sa mère partage son soutien avec tous. Il pratique ses habiletés langagières à travers la multiplication des interactions entre les pairs. Ce sont certes des avantages importants qu'il ne faut surtout par oublier puisqu'ils ont motivé le choix professionnel de la RSG, maman d'un petit d'âge préscolaire.

Mais lorsque nous nous penchons sur le vécu de l'enfant, nous devons reconnaître qu'il doit faire face à de nombreuses modifications de son environnement. Il subit des modifications dans son environnement physique, il doit partager son territoire, ses objets. Son monde affectif est en bouleversement car l'élargissement de son univers social entraîne des délais de sa maman à répondre à ses besoins et/ou à ses désirs et aussi le partage de l'attention et du temps accordé par sa mère. De nouvelles règles lui sont imposées dans ce contexte de groupe. Son horaire est parfois modifié au gré des besoins du groupe d'enfants ou des parents. Des enjeux développementaux sont liés à ces changements.

On demande à l'enfant de comprendre que sa mère joue un autre rôle, celui d'éducatrice. Il doit donc sortir de son propre point de vue alors que sa pensée se caractérise par l'égocentrisme. Ce n'est qu'après sept ou huit ans qu'il se dégagera progressivement de cet égocentrisme et comprendra la relativité et la diversité d'une même réalité. Alors, seulement il lui sera possible de voir sa mère comme sa mère mais aussi comme une éducatrice. Nous avons donc une attente irréaliste lorsque nous désirons que le petit comprenne la réalité du double rôle.

D’un point de vue affectif, l'enjeu se dessine au niveau de la rivalité. L'enfant sent sa place privilégiée menacée, les enfants accueillis dans le milieu de garde familial deviennent des rivaux. Les gestes de tendresse, d'écoute et d'aide faits par sa maman envers les autres deviennent pour lui une trahison. Non seulement doit-il apprendre certaines habiletés prosociales mais il se retrouve envahi dans son territoire. Il ne s'agit plus de partage simple mais d'envahissement et d'intrusion par d'autres enfants dans son cadre de vie. Il voit son sentiment d'appartenance ébranlé; on ne le reconnaît plus comme l'enfant de sa mère puisque celle-ci lui retire ses privilèges, son amour exclusif. Cette perception de perte insécurise l'enfant qui se retrouve dans un cadre relationnel en mutation.

Ce qui sécurisait l'enfant dans son milieu physique, son petit coin tranquille, ses petites cachettes secrètes, ses objets rassurants chargés d'odeurs se retrouvent parfois dans la zone du partage. Ses jouets, sa maison, sa maman définissent l'identité de l'enfant. C'est ce que L'Écuyer[i] appelle le soi possessif, une des structures du concept de soi. Lorsque la zone privée n'est pas préservée, les sentiments de sécurité et d'identité de l'enfant se fragilisent.

Certains enfants réagissent en manifestant des comportements agressifs. Ils poussent les enfants qui ne veulent pas suivre ses ordres ou les consignes de sa maman. Ils génèrent de nombreux conflits de possession. Tous les jouets sont à eux. Ils provoquent des disputes reliées à l'espace. Ils cherchent à garder le contrôle sur leur environnement et à s'assurer une place privilégiée dans le groupe et surtout auprès de sa mère. Certains se transforment en diablotin afin d'obtenir l'attention par le biais des punitions, des réprimandes. C'est si difficile de ne plus être le seul point de mire, le seul objet d'amour de sa maman. D'autres enfants régressent, agissent comme les petits bébés afin d'être nourris, langés, bercés, pris comme eux. Dans leur pensée magique ils s'imaginent qu'en se souillant de nouveau, en demandant la suce ou le biberon ou encore en parlant comme un bébé, ils retrouveront les doux bras de leur maman comme autrefois et comme les poupons intégrés dans leur milieu de garde familial.

Malgré la présence de ces défis que doivent relever l'enfant et sa maman, il est possible d'aider l'enfant à développer des stratégies adaptatives qui feront de lui un enfant heureux, confiant dans l'amour inconditionnel de ses parents.

Aménagez votre milieu en préservant une zone d'intimité. Ce territoire sera réservé à votre enfant. Il pourra s'y réfugier pour se sécuriser ou pour apprivoiser progressivement le contexte continu de proximité lié à la garde en milieu familial. N'oublions pas qu'il doit vivre en contexte de groupe près de dix heures par jour. Sa chambre peut servir de lieu de tranquillité s'il est assez vieux pour y être en sécurité. Vous pouvez aussi réserver un coin dans la salle de jeu où l'enfant pourra se réfugier au besoin.
Identifiez avec votre enfant des objets, des jouets réservés à son usage personnel. Ces effets seront rangés dans la zone privée. Le choix de l'enfant d'apporter ses propres jouets dans le groupe suppose qu'il accepte le partage.

Faites vivre progressivement des délais à votre enfant. Un enfant qui obtient habituellement réponse à sa demande sans délai éprouvera de la difficulté dans l'attente inhérente au partage de l'adulte.

Préparez votre enfant à la nouvelle réalité en lui décrivant de façon concrète le déroulement des moments de vie en groupe. Lorsqu'un poupon est intégré, il est important d'en parler au groupe en décrivant comment le dîner, la sieste, les activités se dérouleront avec le nouveau venu.

Dressez-lui le portrait des moments réservés à la famille et à la relation privilégiée et unique que vous avez avec lui. Il est essentiel de rappeler à l'enfant ce qui le distingue des autres enfants. «Tu es mon enfant d'amour. Je serai toujours ta maman. Les amis partiront pour aller à la maternelle et toi, papa et moi seront toujours une famille. Tu sais tu es le seul à avoir la chanson du dodo avant de te coucher, il y a juste toi qui se colle sur maman la fin de semaine au salon pour écouter…». Parlez des gestes réservés à votre relation privilégiée. L'enfant doit être rassuré par rapport au lien unique de la relation parentale.

Attitudes éducatives de base

Réservez un moment à votre enfant seul à seul. Plus cette période sera respectée, stable, fixe dans le temps, plus votre enfant reconnaîtra la place unique qu'il occupe dans votre cœur. Il acceptera plus facilement le partage de sa maman puisqu'il aura la certitude que dans la journée elle lui témoignera l'amour spécial qu'il y a entre la mère et son enfant. Ce sentiment de confiance le sécurisera.

Illustrez les consignes relatives au tour d'actions, aux places près de vous à l'aide de pictogrammes. Ces images aideront concrètement votre enfant à constater l'équité existant au sein du groupe.

Décodez et nommez son émotion lorsqu'il éprouve de la difficulté à partager votre attention. Il se sentira compris. «Tu trouves ça difficile d'attendre que j'ai terminé de changer la couche. Tu voudrais être pris maintenant.» Parlez de la situation d'adaptation difficile pour l'enfant. L'enfant se sent compris et aimé même dans ses sentiments de jalousie.

Nommez la fierté que vous éprouvez envers votre enfant ses forces, ses intérêts. Dites-lui en quoi il est spécial pour vous.

Si votre enfant manifeste des comportements agressifs, votre rôle en est un de modération et de paroles. L'enfant n'est pas obligé d'aimer les autres enfants. Autorisez, verbalisez la colère mais les manifestations agressives et dangereuses sont interdites.

Si votre enfant s'oppose, évitez la confrontation directe. Faites lui faire le choix en nommant la conséquence. Parfois, il teste les limites pour avoir l'attention ou pour vérifier si les règles familiales et les règles du milieu de garde sont les mêmes.

Les reproches (tu es méchant), le chantage affectif (tu fais de la peine à maman) jettent de l'huile sur le jeu et alimentent la colère. Vos interventions peuvent transformer des manifestations normales de jalousie en réactions pathologiques.

Évitez les reproches ou les punitions lorsque votre enfant agit en bébé. Offrez plutôt de l'attention positive lorsqu'il fait le grand. Valorisez les avantages des grands qui savent faire plein de choses alors que le bébé ne fait que ramper, pleurer, etc. Accordez une pause tendresse ou une période d'activités réservée au grand. Même le nourrisson ne pourra perturber ce temps avec maman (la sieste est souvent le moment choisi).

En somme, les moments d'attention positive, la valorisation des comportements souhaités et le rappel de l'unicité de la relation parentale, rassureront l'enfant sur la place privilégiée qu'il occupe dans votre cœur autant en famille qu'en période de garde.



[i] L'Écuyer, R. (1994) Le développement du concept de soi de l'enfance à la vieillesse.
Les Presses de l'Université de Montréal.


Josée xx

Dernière modification par Chez Clodie 23/09/2011 à 05:42.
   
Réponse avec citation
Les 4 utilisateurs ci-dessous ont remercié Chez Clodie pour ce message:
non lus
  (#109)
marie1832
Indomptable
 
Avatar de marie1832
 
Statut: Déconnecté
Messages: 2 158
Remercié: 1 057 fois, 629 msg
Inscription: septembre 2009
Par défaut 23/09/2011, 06:07

Aménagez votre milieu en préservant une zone d'intimité. Ce territoire sera réservé à votre enfant. Il pourra s'y réfugier pour se sécuriser ou pour apprivoiser progressivement le contexte continu de proximité lié à la garde en milieu familial. N'oublions pas qu'il doit vivre en contexte de groupe près de dix heures par jour. Sa chambre peut servir de lieu de tranquillité s'il est assez vieux pour y être en sécurité. Vous pouvez aussi réserver un coin dans la salle de jeu où l'enfant pourra se réfugier au besoin.
Identifiez avec votre enfant des objets, des jouets réservés à son usage personnel. Ces effets seront rangés dans la zone privée. Le choix de l'enfant d'apporter ses propres jouets dans le groupe suppose qu'il accepte le partage.


Voila ce que bcp de nos consoeurs on apporter comme point.... en plus de celui auquel je crois le plus: je prefere ma fille seule dans sa bulle (sa chambre) quavec le groupe en essayant de tout régenter, faire mal ou causer des disputue inutile QUAND ELLE N'EN PEUT PLUS!

Merci pour le texte, cest super constructif et tout le monde qui connait madame Bourcier sait qu'elle est une référence de grande valeur donc pas sans poids.
   
Réponse avec citation
non lus
  (#110)
Petite souris
Déluré(e)
 
Avatar de Petite souris
 
Statut: Déconnecté
Messages: 891
Remercié: 60 fois, 44 msg
Inscription: novembre 2009
Localisation: Québec
Par défaut 23/09/2011, 07:58

Citation:
Envoyé par Cheri Gege Voir le message
Bon, vous allez me trouver dure et probablement que vous allez me lancer des tomates, mais je me range du côté jdrock.

Lorsque une personne prend la décision de devenir RSG, elle accepte de s'occuper d'un groupe d'enfants à part égal et avec les mêmes règles pour tous. Dans ce groupe d'enfants il peut y avoir les enfants de la RSG. Si les enfants de la RSG ont des privilèges, ça démontre du favoritisme et je trouve ça totalement injuste pour les autres enfants. De plus, la RSG en question manque totalement de crédibilité.

On s'entend qu'un parent qui prend le soin de choisir un service de garde, qu'il va payer en plus, pour son enfant s'attend à avoir un service hors pair parce qu'il confie à une RSG, qui souvent est une inconnue, ce qu'il a de plus précieux dans la vie. En théorie, le mandat d'une RSG c'est de prendre soin des enfants qui lui sont confiés mieux que si c'était les siens (c'est ma philosophie). Malheureusement, il n'y a pas place au favoritisme dans un service de garde autant qu'à l'école ou n'importe où ailleurs.

Avant de crier au scandale, mettez-vous dans les souliers des parents qui constate cela et demandez-vous si vous accepteriez ça si vous étiez à leur place? La justice à sa place partout et n'oubliez jamais que ce qui est bon pour minou est bon pour pitou.
Je m'occupe des cocos de ma garderie , comme ci c'était les miens et pas mieux encore que les miens ... Je considère que je suis une maman qui donne son 110 à chaque jour et ils profite de la même chose pour eux ...

Pour ce qui est de mes enfants dans ma garderie , ils ont un coin à eux au deuxième niveau ... Ce qui ne gêne absolument pas les amis de la garderie car il ne se rendent même pas compte quand mes garcons sont partis ... Mes parents sont informé de ma facon de faire et sont très d'accord avec mes procédés car ils savent comment ca peut être difficile pour mes garcons la vie que J'AI choisi ...

Encore là , les privilèges que mes enfants ont ne sont pas du genre : tu mange quand tu veux et ce que tu veux , tu vole les jouets et je ne dis rien , ou encore tu ne partage pas ... Lorsque mes enfants sont dans la garderie les r`gles sont les même pour tous y compris eux ...

Les seuls privilèges qu'ils ont c'est de pouvoir se retiré de la garderie et jouer seul (faut savoir aussi que mon garcon a 4 ans et que tout les amis de la garderie sont plus jeune tous en bas de trois ans) mon plus jeune lui a trois ans et se retire rarement seul car il a des amis de son âge ... Bref je n'essaie pas de me justifié mais juste de vous faire comprendre le pourquoi et de quel privilège je parle ....

Je crois que le problème est plus d'une mauvaise jalousie de parents car les enfants ne voient pas d'injustice ... Encore là je parle de mon cas à moi , y'en a sûrement qui sont vraiment injuste et ca je trouve pas ca correct ...


   
Réponse avec citation
Les 2 utilisateurs ci-dessous ont remercié Petite souris pour ce message:
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
St-Joseph de Beauce - Gardienne enfant de soir et fin de semaine mitochondrie Recherche un emploi 0 29/05/2011 15:47
Maman et gardienne à l'aide (tendance colérique de mon enfant) steflucas Parents au quotidien 12 19/04/2011 12:07
Accréditation Terrebonne... favoritisme? maylani Gestion d'une garderie 5 29/07/2010 13:41
Enfant violent envers ma fille Elle-même Expériences de parents avec les garderies 13 06/01/2009 10:38
Comportement de mon enfant face à mon rôle de gardienne dauphine Parents au quotidien 31 20/11/2008 16:21

Édité par : vBulletin® version 3.6.12
Copyright ©2000 - 2022, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #13 par l'association vBulletin francophone
vBulletin Skin developed by: vBStyles.com


Quelques conseils...

N'hésitez pas à consulter cet article pour vous aider à choisir un service de garderie, connaitre quelles questions poser, savoir à quels détails porter attention...

Nouveau !

Service de notification personnalisée qui vous contacte lorsqu’une place disponible répondant à vos critères apparaît sur Ma Garderie.

Inscrivez-vous!
Votre partenaire
de recherche de places en garderie